Les avantages de l’allaitement maternel

« Tu allaites? Ooooh c’est super ! Mais pourquoi ce choix? »

J’ai toujours été subjuguée par ces remarques après mes accouchements. Allaiter son bébé serait donc extraordinaire? Moi j’ai juste envie de dire que c’est « normal »… Et que Dame Nature ayant plutôt tendance à faire les choses bien, je me suis toujours sentie plus à l’aise en donnant le sein plutôt qu’en donnant un biberon de lait de vache en poudre.

Oui d’abord parce que l’allaitement c’est la norme de notre espèce !

Voilà mon tout premier argument… c’est naturel, c’est la norme, c’est comme cela que nous sommes conçus en tant que mammifère (qui vient de mamelles)
Une des 1ères capacités de bébé : téter
Une des premières capacités de la mère : donner le sein

Parce que mon lait  est l’aliment le plus parfait qui soit pour mon bébé

Pouvoir nourrissant : évidemment mon lait comble parfaitement les besoins de mon enfant en calories et en eau.
La composition du lait maternel est parfaitement adapté à bébé, à son âge, à la saison, à la température, à l’état de santé de bébé et ce dans de justes quantités sans excès.

Dans mon lait je trouve notamment :

    • graisses
    • sels minéraux
    • protéines
    • oligoéléments
    • vitamines
    • sucres

Mon lait est évolutif

Le premier lait : le colostrum
Le colostrum c’est le tout premier lait fabriqué par les seins. De nombreuses mamans, mais pas toutes, constatent que ce lait est déjà présent avant même la naissance. Épais et translucide ce lait est de couleur jaune. Il est aide bébé à évacuer le méconium de ses intestins. A la naissance les intestins de bébés en sont remplis : ce sont les eau, déchets, desquamations cellulaire, sang. Sans odeur il ne doit surtout pas être présent dans le liquide amniotique.
Le colostrum aide à l’évacuation du méconium.
Il contient anticorps, acides gras et sels minéraux.

Après la montée de lait, on a un lait dit « mature ». Ce lait évoluera en composition au cours de la tétée. D’abord hydratant il étanche la soif de bébé, puis plus nourrissant en fin de tétée il rassasie bébé et le conduit plus facilement dans les bras de Morphée. C’est fou non?

Et si je suis malade?
Cela ne justifie pas l’arrêt de l’allaitement. Au contraire mon lait comporte les anticorps de la maladie dont je souffre. En donnant le sein à mon enfant je le protège de cette maladie. Et quel confort ! Même pas besoin de me lever pour alimenter mon enfant. Malade ou en forme j’allaite assise ou allongée. C’est tellement pratique.

Et si bébé est malade?
C’est la même chose, mon lait est parfait et répond à ses besoins. S’il a de la fièvre mon lait sera plus fluide pour éviter la déshydratation. Quel mécanisme extraordinaire…

Et si j’accouche prématurément?
Incroyable, les mamans qui accouchent en avance, offrent un lait  plus riche en AGPI (acides gras polyinsaturés) à leur bébé.  Parce que les AGPI sont essentiels à la maturation de leur cerveau. C’est fabuleux, je ne me lasse pas…

Et si mon lait n’est pas bon?
Mettons ici un terme ferme et définitif à ces phrases, trop souvent entendues dans la bouches de futures mamans. Non, le lait maternel est toujours bon, toujours assez riche (sauf dans des situations extrêmes telles que certaines maladies ou certains cas de malnutrition sévères dans certains pays en famine ce qui a priori n’est pas notre cas !). A noter que la composition du lait maternel est sensiblement la même chez toutes les femmes du monde et ce quel que soit leur âge, leurs origines sociales, leurs habitudes alimentaires… On arrête donc de se culpabiliser. Mon lait est bon. Mon lait est parfait pour mon enfant.

Allaitement : la tranquillité des parents

Pas de calcul, pas de mesurette, l’aliment est toujours parfait, à bonne température et parfaitement digeste.
Un bébé ne tète jamais trop.
Un bébé ne boit jamais trop.

Alors on laisse faire, on colle bébé au sein et on en profite. Tant qu’il est bien rose, qu’il grandit, et qu’il remplit bien ses couches. Tout va bien. On relâche la pression !

Le lait maternel est gratuit !

Cela peut paraître assez basique d’aborder la question du coût de l’alimentation de bébé ici, mais le lait en poudre coûte cher. Le lait maternel est totalement gratuit. C’est pas merveilleux ?

Pas de risque de contamination

Difficile de ne pas faire référence ici au scandale du lait maternisé Lactalis et au nombreux bébés  atteints de salmonellose en janvier 2018.

Allaitement et attachement

L’allaitement maternel permet à l’enfant et à la mère de créer un premier lien, un attachement physique extrêmement fort.

Pour se détacher et devenir autonome il faut avoir été attaché. L’allaitement permet cet attachement indispensable.
L’allaitement rassure, console, réchauffe bébé. Bébé reconnait l’odeur de sa mère. Cette odeur le rassure.

Favoriser le développement du système nerveux de bébé

Allaiter un bébé c’est permettre à la peau de bébé de rentrer en contact un maximum de fois et un maximum de temps avec la peau de sa mère. Le peau à peau donc on parle beaucoup depuis quelques années, est un élément clé du développement du système nerveux de bébé ainsi que du développement de ses capacités sensorielles. L’allaitement offre un meilleur développement visuel.

L’allaitement favorise le développement du système immunitaire du bébé

Les bébés allaités aux seins maternels sont moins malades, ils sont moins sensibles aux gastro entérites, et autres virus car le lait maternel contient des anticorps (notamment de belles quantités d’immunoglobuline A).

Le lait maternel est très digeste pour votre bébé (il est riche en lactose), il ne fatigue pas les organes de bébé (comme le foie ou encore les reins).
De fait le lait maternel évite la production de gaz.

Le lait maternel protège le futur enfant et le futur adolescent de l’obésité

De nombreuses études tendent à prouver que le lait maternel protège les bébés allaités de l’obésité. On continue?

Le lait maternel protège des allergies et de affections respiratoires

Dans les familles à risques allergiques, le lait maternel semble protéger le bébé de ces allergies familiales. On remarque aussi que les bébés qui sont au sein maternel ont moins de problèmes de peau et de rougeurs autour de la bouche.

Les bébés allaités sont moins sujets au risque de MSN (mort subite du nourrisson).

Un bébé allaité bénéficie d’un développement cérébral supérieur et de capacités intellectuelles accrues.

Avantages de l’allaitement pour la mère

Après l’accouchement, lors des tétés, l’utérus se contracte et cela facilité le retour de l’utérus à un volume normal.
L’allaitement maternel facilite la perte de poids car il mobilise les graisses accumulées pendant la grossesse… Génial non?

Il aide à un meilleur sommeil : l’allaitement nocturne est beaucoup plus reposant que le fait de donner un biberon la nuit. En mettant bébé au sein maman ne se réveille presque pas et se rendort facilement (là encore c’est prouvé par de nombreuses études).

L’allaitement diminuerait le risque de déclarer certains types de cancers comme le cancer du sein ou le cancer des ovaires…

4 réponses sur “Les avantages de l’allaitement maternel”

  1. Super article ! Merci ! J’allaite mon fils de 6mois, j’ai toujours su que j’allais allaiter ! C’est tellement logique que, si aucun problème ne survient à la naissance, il faut allaiter !
    Je vais faire lire cet article à une connaissance qui est indécise pour le moment..
    Vive les Mallaury te

  2. J’aurais tendance à prendre les choses dans l’autre sens: étant donné que le lait maternel est la nourriture normale, c’est le reste qui ne l’est pas: les bébés nourris au lait artificiel tombent plus malades, ont une vue moins bonne, se soignent moins bien, sont plus sujet à la MSN etc. Ça donne une autre vision du lobbying fait par l’industrie du lait artificiel: une industrie qui a rendu des générations en mauvaise santé et qui continue !!

  3. J’ai quatre enfants dont le dernier a cinq ans. J’ai toujours allaité mes enfants jusqu’à leurs 13ème mois environ. Mon pédiatre m’a conseillé que le lait maternel aide mon enfant à être plus résistants aux infections. Il m’avait dit aussi que le lait maternel ne fatigue ni les reins ni le foie et diminue les gaz chez bébé. Donc même si je lui donnait des autres aliments je n’ai pas arrêter l’allaitement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *