Allaitement et sexualité

J’ai déjà abordé la question des piques et des remarques que notre entourage pas toujours très bienveillant nous lançait.

Aujourd’hui j’ai très envie d’aborder un thème en particulier, thème qui semble-t-il, est au cœur d’une bonne partie des remarques de ceux que l’allaitement et notamment l’allaitement prolongé perturbe, dérange, voire insupporte.

Ce thème c’est celui de l’allaitement et de la sexualité. Un vrai pavé dans la mare. En effet, si l’allaitement et notamment l’allaitement long semble être un problème pour certains c’est essentiellement parce que la poitrine des femmes est dans l’esprit de beaucoup de personnes dédiée au sexe. Les seins sont donc implicitement dédiés uniquement à la sexualité du couple. Il me semble que notre société a totalement oublié le fait que la poitrine a tout d’abord été créée par Dame Nature dans le but d’alimenter les enfants de notre espèce. C’est ensuite nous, les humains, qui en avons fait un motif (presque exclusivement) sexuel. Pour preuve, les seins sont partout dans la rue, sur les bus, dans les spots publicitaires pour des parfums, des produits ménagers ou des voitures. En revanche, les seins d’une maman qui allaite en public provoque bien souvent  des réactions de dégoût ou de gène. Tant de témoignages de  mamans qui doivent se cacher ou aller dans les toilettes d’un restaurant pour allaiter.

Ce qui est pervers et qui m’interroge, c’est que notre société admette que cette poitrine soit dédiée à l’alimentation des bébés pendant quelques mois, quelques semaines. Mais bizarrement passé trois ou quatre mois d’allaitement, il semble nécessaire que la poitrine revienne à sa fonction soi-disant première : la sexualité uniquement.

Allaitement et sexualité dans le couples : plusieurs questions

Question 1 : l’allaitement empêche-t-il d’avoir une sexualité épanouie ? Autrement dit la présence de lait dans les seins d’une femme empêche-t-il la palpation de la poitrine par les hommes (ou par une autre femme évidemment)?

Est-ce que le lait présent dans les seins de la femme va se transformer en chantilly ? 😀

Question 2 : en admettant que l’allaitement soit un frein pour certaines personnes, homme ou femme (notamment dans le cas de douleurs mammaires suite aux montées de lait), la sexualité se résume-t-elle à la palpation de la poitrine de la femme ?
N’est-il pas possible d’imaginer une sexualité qui mettent cet aspect-là de côté pendant quelques temps ?

Question 3 : je vais plus loin… Si certaines mamans qui allaitent ont envie de mettre leur sexualité de côté pendant l’allaitement de leur bébé, en quoi cela pose-t-il un problème à l’entourage?  Le couple est, me semble-t-il, le seul concerné par cette question. Si l’allaitement est un frein à la sexualité des couples, libres à eux de décider eux-même ! Pas besoin des sous-entendus de l’entourage !

Question 4 :
Si l’allaitement maternel choque certaines personnes passé un certain temps, c’est donc probablement parce que ces personnes estiment que notre allaitement nous empêche d’avoir une sexualité convenable.

Mais en quoi la qualité de notre sexualité concerne-t-elle ces personnes ?

Question 5 :
Certains disent également que l’allaitement long serait pervers… Autrement dit, les bébés allaités trop longtemps (selon eux), seraient susceptibles de développer plus tard des déviances sexuelles. Car pour ces gens,  l’allaitement long est « malsain ».
=> L’humanité n’aurait donc été composées que de personnes malsaines et déviantes jusqu’à l’apparition du biberon?

Ces questions sont très lourdes de sens… Et sont visiblement spécifiques à notre pays occidental. Dans le reste du monde et notamment en Scandinavie, les femmes allaitent longtemps et les couples n’ont pas l’air plus malheureux que chez nous.

Et vous qu’en pensez-vous?

=> J’ai hâte de lire vos réactions et vos remarque en commentaires !

4 réponses sur “Allaitement et sexualité”

  1. Bonjour et merci pour cet article !
    Personnellement l’allaitement me met mal à l’aise pour avoir un rapport avec un conjoint car j’ai mal et parfois ça coule pendant la nuit. Bon et puis ma libido est encore au niveau 0.
    Mais je suis d’accord avec le fait qu’on sur-sexualise les seins au détriment de l’allaitement. ça ne posera aucun problème que je mette un décolleté cet été, par contre que je me serve de ce décolleté pour faciliter l’allaitement de ma chouquette qui aura 7 mois là bizarrement ça gêne !
    Au fur et à mesure que ma petite grandit, les remarques se font de plus en plus acerbes, voire méchantes « tu vas en faire un cas soc dépendant ». Il est difficile de lutter, alors je ne dis rien….. mais je continue d’allaiter 😉

  2. pour ma part, dès lors que l’on frôle le mamelon j’ai des fuites donc pas touche si ce n’est pour téter (et honnêtement le lait c’est dégueu mdr)
    par contre effectivement il n’y a pas que ça, caresses, enlacements… ça palie
    et heureusement qu’il n’y a pas que la poitrine parceque j’allaite et co-allaite jusqu’à ce que bébé se sevre par lui même (bb1 4ans, bb2 1an 1/2, bb3 4ans 1/2, bb4 4ans, bb5 1an 1/2, bb6 11mois y est encore… en tout 13 ans non stop d’allaitement entre bb1 et bb5, imaginez 13 ans sans relations, vive le couple… 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *