Allaitement et perte de poids, mythe ou réalité

S’il y a bien un sujet sensible en ce qui concerne la grossesse et l’allaitement et de manière générale la femme enceinte c’est bien la prise de poids. J’ai été frappée lors de ma première grossesse de voir que les forums des sites féminins du type aufeminin.com ou doctissimo.fr regorgeaient de posts relatifs à la prise de poids et au régime alimentaire de la femme enceinte. On veut tout avoir des enfants mais pas à n’importe quel prix. Pas question de prendre 25 kilos à chaque grossesse et de se transformer en bibendum.

Alors comment faire pour ne pas trop grossir pendant la grossesse ? Et surtout question cruciale : comment perdre les kilos en trop après la naissance de bébé? Il semblerait que l’allaitement soit présenté par de nombreuses femmes et de nombreux médecins comme une solution « miracle » à la prise de poids pendant la grossesse. C’est souvent un argument  présenté en faveur de l’allaitement maternel.

Dans cet article j’ai voulu faire le point sur cette question épineuse de l’allaitement et perte de poids. Alors mythe ou réalité?

Pourquoi l’allaitement ferait-il maigrir ?

La nature fait bien les choses. Si maman grossit pendant la grossesse c’est parce qu’elle a besoin de stocker des calories en vue de l’allaitement de l’enfant à naître. L’allaitement demande à ce que la ration calorique de la femme soit augmentée d’environ 300 à 500 calories supplémentaires par jour en moyenne. Le stocks de calories mis de côté pendant la grossesse permettra de mener à bien la production de lait sur plusieurs mois. Allaiter c’est donc mettre en place un processus de déstockage des graisses accumulées pendant la grossesse.
Jusque là c’est logique.
D’ailleurs les différentes études relayées par la Leche League sont toutes unanimes. A moyens termes, les mamans qui donnent le sein retrouvent plus facilement leur poids d’avant grossesse et ce, sans régime alimentaire particulier.

Et pourtant…

Et oui, si certaines mamans fondent au soleil lors de leur allaitement sans aucun effort et sans aucune restriction alimentaire, d’autres, même lorsqu’elles mettent en place un rééquilibrage alimentaire raisonnable et adapté à l’allaitement, ne perdent pas un gramme. Je rappelle à cet égard qu’il n’est pas question de faire un régime draconien pendant l’allaitement (c’est pas bien malin à toutes les périodes de la vie d’ailleurs…).

Pourquoi je ne perds pas?

Pour mes trois allaitements, le scénario a toujours été le même. Une prise de poids raisonnable pendant la grossesse compte tenu de mon poids de départ et de ma taille. Entre 11 et 16 kilos à chaque grossesse. J’ai systématiquement perdu l’essentiel de ces kilos lors de l’accouchement et dans les 6 semaines qui ont suivi, mais, car il y a un mais… J’ai toujours gardé 3 ou 4 kilos résiduels tant que je maintenais l’allaitement. Je ne suis pas une grande mangeuse et l’allaitement n’a jamais transformé mon appétit. Mais rien à faire, et ce même en mettant en place un mode de vie sain et équilibré :

  • alimentation équilibrée et suffisante (des fruits frais, des légumes frais, des graines, de la cuisine home made, pas de sucres rapides, tout ce qu’il faut de protéines, de glucides et de lipides),
  • du sport : marche quotidienne, escaliers systématiques, yoga et piscine trois fois par semaine,
    beaucoup de sommeil
  • pas d’alcool ni tabac (évidemment !!!)

Alors quoi?

J’ai beaucoup lu, les forums, les articles scientifiques, les blogs… Il semblerait que les femmes se répartissent en deux catégories : celles qui fondent et celles dont la perte de poids serait (utilisation importante du conditionnel ici) bloquée par une hormone qui qui stimulerait la faim de la mère allaitante : la prolactine. Cette théorie n’est pas validée à 100% mais les différents témoignages de mamans que j’ai pu lire semblent attester de cela. Bien entendu on ne tiendra pas compte des mamans qui allaitent et en profitent pour manger 2 fois plus. Celles-ci ne peuvent pas se plaindre d’une perte de poids bloquée par l’allaitement maternel.

Ce post c’est surtout l’occasion pour moi de parler avec vous de ce phénomène. Quelle est votre expérience? Quels retours de vos médecins à ce sujet? Quel est votre sentiments sur la question? Avez-vous grossi ou maigri lors de votre (vos) allaitement(s)? A vous !

11 réponses sur “Allaitement et perte de poids, mythe ou réalité”

  1. Pour mes 2 allaitements j’ai rien perdu l! Par contre lorsque j’ai arrêté de donner le sein la j’ai fondu allaitement 1 11mois le second jy suis encore bb a presque 14mois. J’ai 6kilos de trop.

  2. Bonjour
    Perso c’est le contraire. Pas pris de kg pendant la grossesse (beaucoup perdu au 1er trimestre) puis j’ai fondu avec l’allaitement. J’alllaite toujours et à 10 mois j’en suis à -10kg de mon poids avant grossesse. Et j’ai enfin arrêté de maigrir… On n’est vraiment pas toutes pareilles. J’ai peur de l’effet rebond après sevrage du coup….

  3. J’ai pris 13 kilos pendant ma grossesse. J’en suis aujourd’hui à quasi 4 mois d’allaitement exclusif et je fonds comme neige au soleil, sans faire d’effort particulier… Je mange équilibré (je suis vegan) et peu gourmande, je fais du yoga et de la marche dès que j’ai un moment. J’ai perdu 6 kilos par rapport à mon poids de départ. La question du poids a été envahissante pendant toute ma grossesse : je ne compte plus les remarques désobligeantes de ma belle-famille (« tu n’as pas assez grossi, » « tu ne manges pas assez, tu devrais manger plus », « moi, à ta place »…) qui persistent toujours à l’heure actuelle. Leurs remarques permanentes ont été pour moi une grande source de stress : je me suis sentie jugée, jaugée, épiée, durant toute ma grossesse.

    1. Je partage totalement ton expérience. Moi aussi plutôt fine et sportive je n’étais pas assez grosse. De toute manière je crois que lorsque nous sommes enceintes nous ne sommes JAMAIS comme il faudrait qu’on soit ! Pénible… Merci pour ton témoignage !

  4. J’ai une expérience singulière. Pour ma première grossesse j’ai perdu 8 kg les 7 premiers mois et repris 2kg dans les 2 derniers mois. Plutôt ronde de nature, mon médecin a trouvé cela normal même si je n’ai pas vraiment trouvé de personnes qui ont vécu la même expérience. J’ai eu une grossesse idéale, en pleine forme, pleine d’énergie.
    Entrée à la maternité avec -6kg donc. Je suis sortie de la maternité avec -9kg et une petite fille de 3,2kg.
    Je l’ai allaitée pendant 5 mois, période durant laquelle j’ai repris l’intégralité de ces 9kg sans faire de folie, en mangeant normalement.
    Je suis de nouveau enceinte, j’entame bientôt mon 7e mois. Cette fois-ci grossesse plus difficile : ma thyroïde a décidé de se mettre en grève. Impossible d’avaler et surtout de digérer la plupart des aliments. Résultat déjà -10kg…
    J’aimerai bien ne pas les reprendre 😉
    Cette fois-ci je vais essayer d’être extrêmement vigilante dans les mois qui vont suivre la naissance de ma deuxième fille, car j’ai bien peur que cette longue frustration alimentaire m’entraine vers quelques excès…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *